Accueil Actualités Effondrements à Marseille : évacuation en cours des habitantEs des Rue d’Aubagne et Jean Roque

Effondrements à Marseille : évacuation en cours des habitantEs des Rue d’Aubagne et Jean Roque

0
0
367
0EB5351E-E25E-4A30-8EFC-E1D264EF277E

Le risque d’effondrememt des immeubles de la rue d’Aubagne s’est accrue. Le périmètre de sécurité qui entoure les amas de gravats des immeubles de la rue d’Aubagne a donc été étendu.

Les habitantEs des immeubles des numéros 54 à 95 de la rue d’Aubagne et ceux du 2 au 10 de la rue Jean Roque sont en cours d’évacuation.

Les habitantEs sont acheminés vers un PC de sécurité pour y être, dans un premier temps, recensés avant d’être pris en charge et conduits par un bus affrété par la RTM dans un hôtel à proximité du stade Vélodrome. 

Le nombre de personnes, de familles évacuées n’est pas encore communiqué par les autorités.

Des expertises sont en cours sur les immeubles concernés.

Rappelons que tous les corps n’ont pas encore été extraits de sous ces tas gravats qui s’amoncellent tous les jours un peu plus malgré le travail acharné et sans relâche des pompiers et secouristes depuis lundi.

Une pensée émue à toutes les victimes, à leurs familles, particulierement à celles dont les corps sont encore aujourd’hui, 4 jours après ce drame, ensevelies sous les décombres.

Et même si celui qui est conseiller municipal depuis 1965 affirme qu’il ne regrette rien dans ses choix de priorités qui ont coûté la vie à au moins 8 personnes, et provoqué l’angoisse et la peur chez des centaines, peut être des milliers d’autres citoyens victimes de logements insalubres, je demande au Maire de Marseille de mettre les drapeaux de la ville en berne. Par respect pour toutes ces familles délogées qui ont tout perdu. En hommage à nos morts. Marseille est deuil.

Kaouther Ben Mohamed

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par kaoutherbenmohamed
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

« Environ 2,5 à 3 millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté en …